Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 15:57

le train sera plein. y a-t-il des trains qui ne le sont pas... ce goût de rails parfaits qui étreint chacun quand il s'agit de ne pas divaguer... des odeurs de friture  m'obligent à faire connaissance de mon voisin, il a des émanations duveteuses enrobées de vieux cigare. j'ai connu la bouche d'un amateur de havane, l'âcre dépôt et ces raclures exotiques. souvenirs entre la poire et le fromage. les mecs à cigare sont des bouffeurs de steak.  la gare est habitée, autant de pigeons que de voyageurs et ces vieux cornacs armés de leurs pétoires qui fusillent à tout berzingue les humbles, les petits, les frappes de minuscules envergures profitent de se faire leur cinoche.

j'écoute le froid tomber du plafond comme des glaçons en grenailles sur la serre. on ne partira pas à l'heure- l'état de malveillance est proclamé- des voleurs de cuivre sur la ligne. je m'apprête à plonger dans la méditation des banquettes,  mes ergots agrippés à la valise.- c'est vrai que si on me fauchait ces trois slips et leurs garnitures de dentelle, je ne m'en remettrais pas-   le gars de devant parle fort. la police n'aime pas le gars qui parle fort. il a fumé en secret dans les gogues et il faut savoir qu'il y a un oeil de Moscou qui vous regarde le trou du cul par là-bas. après on s'étonnera que j'enfle de la vessie et que certains leur chient dessus.

j'écoute un peu Mahler et Winehouse. en ce moment la musique est un cocktail anti-stress point barre. je ne serai jamais une vraie voyageuse. le train démarre

Partager cet article

Published by annaj - dans prosaïques
commenter cet article

commentaires

Zig Zag Zoug

  • : Le blog de annaj
  • Le blog de annaj
  • : poematique expiraTOIre les textes de ce blog appartiennent à son auteure et ne sont donc pas libres de droit.
  • Contact

Profil

  • annaj
  • 56 ans entre polars et poésie agenda poétique jeté sur l'aube

brèves du jour

tirer la couverture  c'est  faire de soi un cas nappé/ 11 déc.

 

pourquoi la crème des hommes, compte-t-elle si souvent pour beurre/ 3 déc

 

aucune peau ne se retourne pour des jours moins élimés/ 2 déc-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

passé futur

 

AnnaJouy

poésie

Ciseaux à puits / Polder137

Au crible de la folie / Editions Atlantique

 Ces missiles d'allégresse / Editions Atlantique

La mort est plus futée qu'une souris / en duo avec Alain Simon/ Ed. le pas de la Colombe

 

textes de chansons

Polars

La morte du lac de Pérolles

les Fribourgeois meurent-ils...

le Grand Codourey

Téléphones et sonnettes

 

en attente d'édition:

plusieurs recueils  de poèmes

nouvelles

Qui fait quoi au portique de la solitude

enfin te voilà que l'on se quitte

roman

strasbourg verticale