27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 21:01

 

ma vie a coudé avec un petit craquement de jointure à cette rencontre, je ne sais plus si cela m'a fait du bien ou du mal. je n'ai pas réfléchi, j'ai ployé. le vent sans doute, pour faire simple.- à quoi bon dire quelqu'un d'autre-. on ne peut pas regretter d'être maléable, d'avoir malgré le temps des zones de cire pour y sceller encore des choses. ma vie a coudé, ben oui, ça laisse des bulles monter dans les chalumeaux, des saveurs, du jus pour la soif...était-ce vraiment de la soif dont je souffrais?  qu'importe.. le verre vide, ces pailles finissent toujours en cure-dents. elles agacent les gencives. on les mord, on les vrille et puis on change de comptoir. on poursuit d'autres terrasses.  vie coudée et l'épaule démise.

Partager cet article

commentaires

Zig Zag Zoug

  • : Le blog de annaj
  • Le blog de annaj
  • : poematique expiraTOIre les textes de ce blog appartiennent à son auteure et ne sont donc pas libres de droit.
  • Contact

Profil

  • annaj
  • 56 ans entre polars et poésie agenda poétique jeté sur l'aube

brèves du jour

tirer la couverture  c'est  faire de soi un cas nappé/ 11 déc.

 

pourquoi la crème des hommes, compte-t-elle si souvent pour beurre/ 3 déc

 

aucune peau ne se retourne pour des jours moins élimés/ 2 déc-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

passé futur

 

AnnaJouy

poésie

Ciseaux à puits / Polder137

Au crible de la folie / Editions Atlantique

 Ces missiles d'allégresse / Editions Atlantique

La mort est plus futée qu'une souris / en duo avec Alain Simon/ Ed. le pas de la Colombe

 

textes de chansons

Polars

La morte du lac de Pérolles

les Fribourgeois meurent-ils...

le Grand Codourey

Téléphones et sonnettes

 

en attente d'édition:

plusieurs recueils  de poèmes

nouvelles

Qui fait quoi au portique de la solitude

enfin te voilà que l'on se quitte

roman

strasbourg verticale

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog